L’HIRONDELLE

L’HIRONDELLE

Très tôt, avant l’ombrée, l’hirondelle est venue
Frapper à mes volets comme une belle ingénue
Le ciel était si bleu, les brumes dissipées
Je découvrais l’oiseau dans sa robe noir-geai.

De l’Afrique arrivait en son vol migrateur
Portant son chant d’amour : gazouillis de couleurs.
Le nid tant déserté à l’instant prenait vie
Jamais déracinée, l’hirondelle a son nid

Tant de fidélité aux seuls espoirs enfouis
L’hirondelle chantait « c’est printemps doux ami. »
Incrédule j’ouvrais les volets encore clos,
La peine des mois d’attente avait courbé mon dos.

Tout en moi renaissait ; il était là l’oiseau
Au nid consolidé plus jamais volets clos.
Fidèle au chant d’amour je suivrai hirondelle
Son nid elle connaissait, elle y posait ses ailes.

Les printemps de ma vie, ailleurs ou dans son nid
Seront pour cet oiseau puisque l’amour nous lie.
Peu importe la route s’il est de mon destin
Je suivrai l’hirondelle quel que soit le chemin…

Karmanda Maghi 

The fly by bd 76 d7ebc51